Accueil > Nouvelles > Présentation des travaux de l’UOPES au grand public

Présentation des travaux de l’UOPES au grand public

26 Septembre, 2016

Port-au-Prince, le lundi 26 septembre 2016.- Le ministre de la Planification et de la Coopération externe, Me Aviol Fleurant, a procédé ce lundi 26 septembre 2016 à l’ouverture d’un atelier de présentation des travaux de l’Unité d’Observation de la Pauvreté et de l’Exclusion sociale (UOPES). Cet atelier s’est déroulé autour du thème : «  S’approprier les savoirs sur la pauvreté et l’exclusion sociale en Haïti ».

Dans son discours d’ouverture, le ministre FLEURANT a précisé que cette activité à vocation scientifique offre au grand public une large idée de la diversité qui caractérise le ministère de la Planification et de la Coopération externe (MPCE). 

Selon le ministre, si d’aucuns continuent de limiter la portée de la fonction de ce ministère à une administration centrale assurant la gestion de la planification du développement et des politiques de lutte contre la pauvreté, ils ignorent que le MPCE dispose d’entités spécialisés, capables de lui fournir les ressources informationnelles et analytiques nécessaires à l’accomplissement de tâches multiples.

A travers l’UOPES ci-devant (ONPES) créé en 2008 dans le sillage de l’élaboration et de la publication du DSNCRP, le MPCE observe et définit les contours des phénomènes liés à la pauvreté et à l’exclusion sociale. L’atelier de ce lundi 26 septembre 2016 tend à mettre en relief  le volet scientifique des actions du ministère pour mieux planifier le développement et mieux articuler l’aide externe.

Pour sa part, le Coordonnateur de l’Unité d’Observation de la Pauvreté et de l’Exclusion sociale (UOPES), Dr Branly Eugène, explique que depuis son installation en mai dernier à la tête de cette unité, il a constaté qu’il n’y a pas eu assez de diffusion des réalisations de l’UOPES. Ainsi cet atelier consiste à contribuer, à faire connaitre l’état des inégalités dans le pays et attirer l’attention des pouvoirs publics sur les problèmes liés à l’exécution des projets et éventuellement les limites de leur impact sur le poids de la pauvreté dans la société haïtienne.

Partager