Accueil > Nouvelles > Le nouveau directeur général du MPCE, Stevenson Jacques Thimoléon investi dans ses fonctions

Le nouveau directeur général du MPCE, Stevenson Jacques Thimoléon investi dans ses fonctions

30 Mars, 2017

Port-au-Prince, mercredi 29 mars 2017.- En présence du directeur de cabinet du ministre, Dr Hary Léon Joseph, de la directrice générale sortante, madame Magaly B.C. Bien-Aimé et de quelques membres du corps législatif, pour ne citer que ceux-ci, le ministre de la Planification et de la Coopération externe, Me Aviol Fleurant a procédé à l’installation de Me Stevenson Jacques Thimoléon comme nouveau directeur général du ministère.

Dans ses propos de circonstance, la directrice générale sortante, madame Magaly B.C. Bien-Aimé a félicité le nouveau directeur général pour sa nomination à cette fonction stratégique dans le pilotage de la planification et la coordination des actions de développement du pays. Elle souhaite que le nouveau directeur général trouve les meilleures formules pour continuer à mobiliser les acteurs économiques et sociaux sous les directives du ministre afin de travailler ensemble dans le sens des orientations du président de la République.  

De son côté, le directeur général entrant, Me Stevenson Jacques Thimoléon a remercié le président de la République, S.E.M Jovenel Moïse et le premier ministre, S.E.M Jack Guy Lafontant qui l’ont investi de leur confiance en l’appelant à ce prestigieux ministère considéré comme l’instrument des investissements, des grands chantiers et du développement national. À un moment où tous les indicateurs de croissance sont en rouge, Me THIMOLÉON dit mesurer toute l’importance d’un tel choix et assure que sous sa direction le MPCE jouera pleinement son rôle en vue de la concrétisation des promesses de campagne du chef de l’État et de la matérialisation des engagements du premier ministre.

De ce fait, le nouveau directeur général rappelle l’obligation qui lui est faite d’assurer une gestion saine et transparente puisqu’elle constitue le socle sur lequel reposent la compréhension et la confiance des investisseurs nationaux et étrangers ainsi que des partenaires techniques et financiers.

Pour sa part, le ministre Aviol Fleurant dit compter sur la rigueur de magistrat du nouveau directeur général pour assainir les finances publiques dans le souci d’optimiser la gestion saine des ressources de l’État. Ainsi,  les gens des milieux les plus reculés et plus nécessiteux du pays pourront bénéficier des projets viables. Ceci participera, poursuit-il, à la bonne gouvernance qu’exige le président de la République. 

Partager