Accueil > Nouvelles > Le ministre Aviol FLEURANT a procédé au lancement de l’atelier de préparation du sixième cycle de coopération 2017-2021 entre Haïti et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA)

Le ministre Aviol FLEURANT a procédé au lancement de l’atelier de préparation du sixième cycle de coopération 2017-2021 entre Haïti et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA)

11 Mai, 2016

Port-au-Prince, le mercredi 11 mai 2016.- Le ministre de la Planification et de la Coopération Externe, Me Aviol FLEURANT, a procédé ce mercredi 11 mai 2016, à l’hôtel Ritz Kinam, à l’ouverture de l’atelier de préparation du 6eme cycle de coopération entre la République d’Haïti et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) 2017-2021.

Dans son discours de circonstance, le ministre FLEURANT a tenu à souligner que notre pays, en raison de sa situation socio-économique, est celui qui a le plus besoin d’accompagnement, dans le cadre du contrôle de sa population, en vue de parvenir à éradiquer la pauvreté et devenir, selon le vœu du Plan Stratégique de Développement d’Haïti (PSDH), pays émergent à l’horizon de 2030.

Aussi, selon le titulaire du MPCE, le sixième cycle de programme de coopération (2017-2021) entre Haïti et le (UNFPA) devra prendre en compte non seulement les Objectifs de Développements Durables (ODD), mais aussi les priorités définies dans le Plan Stratégique de Développement d’Haïti (PSDH) ainsi que dans le Plan Triennal d’Investissement (PTI) (2017-2019).

Par ailleurs, le ministre FLEURANT a souligné que le droit à l’identité doit être garantie à tous les Haïtiens, sans discrimination aucune, et en particulier aux enfants du pays, dès la naissance.

Pour sa part, la représentante du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) en Haïti, Madame Marielle Sander, a fait remarquer que la présence de l’UNFPA vise, entre autres, à contribuer à la refondation sociale et à l’amélioration des soins de santé dans le pays.

 

 

 

 

 

 

 

Partager