Accueil > Nouvelles > Le Forum ONG/État haïtien, sur l’unicité, la décentralisation et la performance du système de santé haïtien

Le Forum ONG/État haïtien, sur l’unicité, la décentralisation et la performance du système de santé haïtien

30 Janvier, 2014

Port-au-Prince, jeudi 30 janvier 2014 : Le Gouvernement de la République d’Haïti a lancé officiellement, le mardi 28 janvier 2014, le deuxième Forum sectoriel des ONG, à l'hôtel Montana, autour du thème : « Vers un système de santé unique, décentralisé et performant ».

Organisé de concert avec le Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) et le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), ce Forum  vise à poser les problèmes liés à la coordination des activités des ONG et identifier des stratégies d’interventions  aptes à améliorer l’efficience, la complémentarité et la synergie.  Cette approche contribuera donc à renforcer le leadership des Ministères Sectoriels pour un meilleur mécanisme de coordination des activités des ONG.  Il permettra également au MPCE, ainsi que les Ministères Sectoriels ou Sous-secteurs concernés, d'assurer une meilleure coordination des activités des ONG, en vue d’aligner leurs actions sur les priorités du Gouvernement, de faciliter la réduction du risque de gaspillage des ressources et de duplication. 

En présence, entres autres, de la Ministre de la Santé Publique et de la Population (MSPP), Mme Florence D. Guillaume, la Directrice Générale du MSPP, Mme Marie Guirlaine Raymond Charite, les Secrétaires d'État, respectivement  à la Coopération Externe, M. Robert Labrousse et à la  Réforme Fiscale, M. Ronald Décembre, le Directeur de Cabinet du Ministre de la Planification, M. Maxime Chérestal, et le Conseiller spécial, M. Jean Mary Chérestal, ce Forum se déroule sous le signe de la coopération entre les secteurs. Il donnera lieu à une série de conclusions qui permettront au Gouvernement de donner suite à la requête des ONG.

La Ministre de la Santé, Mme Florence D. Guillaume, dans son intervention, a fait état de la nécessité d'une politique nationale de santé en Haïti.  Elle a ainsi présenté un plan de santé pour les 25 prochaines années, mentionnant que la vision de son ministère est qu’Haïti ait un système de santé unique et décentralisé.  Mme Guillaume a également rappelé que le Gouvernement a déjà décidé de reformuler la politique nationale de santé en tenant compte des expériences acquises et du contexte des réformes économiques, administratives et politiques en cours dans le pays.

La politique sanitaire constitue, pour la Ministre de la santé, un ensemble d’orientations fondées sur les valeurs et principes de base, visant à influencer les décisions et les actions à long terme, en vue de l’amélioration de la santé de la population.  Elle a aussi fait savoir que 2/3 des ONG opérant en Haïti, sont dans le domaine de la santé, d’où la nécessité de mieux coordonner leurs actions pour que l’aide qui passe à travers ces organisations, soit mieux répartie.

Le Ministère de la Planification et de la Coopération (MPCE), dans son souci constant d’élaborer des plans nationaux de développement économique et social et d’améliorer les systèmes de planification devant permettre l'utilisation optimale des ressources disponibles pour un développement économique et social équilibré, avait déjà organisé, en date du 8 octobre 2013, le Premier (1er) Forum National sur les Organisations Non Gouvernementales (ONG) d’Aide au Développement en Haïti. Cette initiative avait été prise dans le cadre de la vision globale de l’Administration Martelly et du Gouvernement Lamothe,  consistant à  faire d’Haïti un Pays émergent d'ici  2030.

Les participants, représentants d’ONG légalement reconnues, membres du Gouvernement, autorités nationales et locales, et représentants de la communauté internationale ont tous  salué  cette initiative prise par le Gouvernement du Premier ministre, S.E.M. Laurent Lamothe également ministre de la Planification et de la Coopération Externe, de  réunir les ONG pour faciliter le dialogue nécessaire à l'efficacité de leurs  actions en faveur du bien-être du peuple haïtien.

Partager