Accueil > Nouvelles > Intervention du ministre Aviol FLEURANT relative à la gestion de l’aide humanitaire d’urgence après le passage de l’ouragan Matthew

Intervention du ministre Aviol FLEURANT relative à la gestion de l’aide humanitaire d’urgence après le passage de l’ouragan Matthew

12 Octobre, 2016

Port-au-Prince, le mercredi 12 octobre 2016.- Dans le cadre de la série de conférences de presse journalières données à la Primature, relatives aux différentes actions du Gouvernement après le passage de l’ouragan Matthew sur le pays, le ministre de la Planification et de la Coopération externe, accompagné de ses collègues de l’Intérieur et des Collectivités territoriales et des Affaires étrangères et des Cultes, a fait le point sur la gestion et la coordination de l’aide humanitaire.

En effet, au cours de son intervention, le ministre FLEURANT a fait état d’un ensemble de dispositions qui ont été prises au ministère de la Planification et de la Coopération externe(MPCE) en vue de bien coordonner l’aide humanitaire, à savoir : la constitution avec OCHA de la carte des engagements financiers et des dons humanitaires ; à travers la direction de coordination des activités des ONG (DCAONG), il a convoqué une importante réunion dans les locaux du ministère le 7 octobre dernier avec des responsables d’ONG nationales et internationales en vue de réguler la distribution des besoins essentiels.

Dans cette même perspective, le titulaire du MPCE a adressé un mémorandum au ministère de l’Economie et des Finances relatif à la mise en place d’un guichet d’urgence au niveau des douanes de Port-au-Prince et de Malpasse. Il s’agit d’un mécanisme ad hoc d’un format intersectoriel tripartite (MPCE, MICT, MEF/AGD) facilitant le dédouanement des dons humanitaires suivant une procédure célère.

Le ministre FLEURANT a également évoqué le processus de planification du relèvement suivant une approche de refondation territoriale. Une équipe est déjà à pied d’œuvre au MPCE travaillant sur le Post Disaster Needs Assessment (PDNA) en vue de mettre en place ce plan de relèvement de la péninsule Sud avec des experts locaux, du PNUD et d’autres institutions internationales.

A la fin de cette conférence de presse, le ministre FLEURANT a informé qu’il a signé, au nom du Gouvernement haïtien, deux protocoles d’accord dans le cadre d’une coopération commerciale avec la CACS, une banque de développement de la République populaire de Chine. Le premier porte sur la construction d’un réseau électrique national comprenant un parc éolien et solaire à hauteur de 1.2 milliards de dollars américains; le second consiste au renforcement de l’agriculture pour un montant de 800 millions de dollars américains. 

Partager