Accueil > Nouvelles > Conférence de presse conjointe du ministre de la Planification et de la Coopération externe, Me Aviol FLEURANT, et du président de Copenhagen Consensus Center, Mr Bjorn Lomborg

Conférence de presse conjointe du ministre de la Planification et de la Coopération externe, Me Aviol FLEURANT, et du président de Copenhagen Consensus Center, Mr Bjorn Lomborg

3 Mai, 2017

Port-au-Prince, le 3 mai 2017.- Dans le cadre de la présentation des premiers résultats du projet « HAÏTI PRIORISE », une conférence de presse conjointe a été donnée par le ministre de la Planification et de la Coopération externe, Me Aviol Fleurant, et le président de Copenhagen Consensus Center (CCC), M. Bjorn Lomborg,  dans les locaux du ministère, ce mercredi 3 mai 2017. Cet événement était organisé dans le but de permettre aux deux (2) concernés de faire le point sur les travaux déjà entrepris dans le cadre de cette fructueuse collaboration qui vise à constituer une banque de projets de développement selon la méthodologie mise en place par le Copenhagen Consensus Center (CCC) au profit de toutes les institutions concernées par le développement du pays, particulièrement l’État haïtien.

« HAÏTI PRIORISE » est un projet de recherche financé par le gouvernement du Canada. Dans le cadre de ce projet,  plus de sept cents (700) idées ont été proposées par des experts du pays parmi lesquels se trouvent des représentants du gouvernement, des ONG, des entreprises, des organisations multilatérales, des donateurs et des universitaires. Ce groupe comprenait d’éminents économistes haïtiens et étrangers, plus de quarante (40), qui ont travaillé sur une vingtaine de thématiques afin d’identifier et d’évaluer les meilleures propositions susceptibles d’améliorer le bien-être socio-économique et environnemental de la nation haïtienne.

Lors de son intervention, le ministre FLEURANT avoue que cette initiative arrive à point nommé et contribuera à polir et enrichir la formation en analyse coût/bénéfice que le ministère de la Planification et de la Coopération externe (MPCE) entreprend depuis des années dans le cadre d’un projet relatif à l’efficacité de l’investissement publique en Haïti.  

« Si l’augmentation de la production est, à juste titre, érigée au rang des priorités gouvernementales,  la mise en place d’une Banque de Projets devrait en être la première étape parce que seuls les projets ayant passé l’étape des avantages comparatifs et ayant subi l’examen (couts-avantages) seront capables de faire l’impact tant au niveau de la croissance que de la réduction de la pauvreté », a rappelé le titulaire du MPCE.   

Pour sa part, le président et fondateur du Copenhagen Consensus Center a fait savoir qu’Haïti a intérêt à investir dans des secteurs porteurs capables de générer des bénéfices à long terme. C’est une façon, selon lui, d’améliorer la situation socio-économique difficile de la population haïtienne.

Sur base d’études et d’interviews des économistes haïtiens et internationaux qui ont participé à ce travail, cinq (5) investissements prioritaires ont été retenus. Il s’agit de : la réforme de l’EDH, l’enrichissement de la farine de blé, l’expansion de l’accès à l’éducation de la petite enfance, la formation des secouristes pour les premiers secours et l’amplification de la couverture immunitaire des nourrissons.

Pour aboutir à ce vaste champ de plus de quatre-vingts (80) projets bancables pour le pays, « HAÏTI PRIORISE » a utilisé la compétence de toute une série d’experts en économie, haïtiens et étrangers, entre autres Ketleen Florestal, P. Raymond Magloire, Kesner Pharel,  et Dr Vernon Smith, lauréat du prix Nobel en économie, qui, eux aussi, étaient autour de la table de conférence pour rehausser l’éclat de cette activité.  

Il est à noter que le directeur général du MPCE, Me Stevenson Jacques Thimoléon, le directeur de cabinet du ministre, Dr Harry Léon Joseph, ainsi que des directeurs techniques du ministère de la Planification et de la Coopération externe ont été présents à cette conférence de presse. 

 

 

 

 

 

Partager