Accueil > PSDH > Appel à l'investissement privé

Appel à l'investissement privé étranger et national

Plusieurs chantiers sont prévus dans le cadre de la refondation nationale. Mais, alors que l’État ne peut déléguer ses pouvoirs dans le domaine de la sécurité publique et de la justice par exemple, il est envisageable d’avoir recours à des partenaires privés dans certains secteurs, sans nuire à l’intérêt public. Cette approche est particulièrement recommandable et opportune en ce qui a trait à la mise en place et à l’opération d’équipements et d’infrastructures.

L’expérience a été faite ailleurs. Des investisseurs et opérateurs privés ont pu construire et gérer des ports, des aéroports, des systèmes de collecte et de traitement de déchets, des équipements de production et la distribution de l’eau potable et de l’énergie, pour ne nommer que ceux-là. En Haïti, une expérience concluante est en train d’être menée dans le secteur de l’eau potable et d’autres existent déjà dans les secteurs de l’énergie et des télécommunications. 

La mise à contribution du capital privé pour certains travaux répond au moins à deux critères d’utilité : d’une part, il permet au secteur public de concentrer ses ressources humaines et financières dans ses domaines de prédilection tout en y améliorant sa performance et, d’autre part, il stimule l’investissement privé et réduit le besoin de ressources financières à mobiliser par la fiscalité ou à travers l’aide publique au développement (APD). À cet effet, une structure de promotion et de gestion de partenariats public-privé est en cours de structuration au Ministère de l’Économie et des Finances.  

Les investissements directs nationaux et internationaux seront déterminants pour la croissance de l’économie haïtienne, pour la création d’emplois, pour la mise en place et l’opération de nombreux services à la population et pour réduire la pauvreté. Le PSDH prévoit la mise en œuvre de diverses mesures incitatives à cet effet.